Retour vers la page de démarrage de Djibouti Online...  
 

.: Le Gouvernement
.: Les Ministères
.: L'Administration
.: Les Banques
.: Les Transports
.: Le Port
.: L'aéroport
.: Les Hotels
.: Les Restaurants
.: Le commerce
.: Invertir DJIBOUTI

Patrimoine
.: Histoire
.: Géographie
.: Culture
.: Traditions
.: Architecture
.: Artisanat
.: Les Arlats
.: L'éducation
Djibouti On-line
.: Annuaire
.: Forum Djibouti
.: Sondage
.: Recommander
.: en Favoris ?
.: Liens
.: Contact

 

La piste qui va de Tadjourah jusqu'à Obock mesure cent kilomètres.

Heureusement, elle n'est pas aussi mauvaise que celle qui s’en va vers le lac AssaI. La région qu'elle traverse est d'une sauvagerie moins affreuse. On y trouve même quelque végétation et quelques habitants.

 

La flore n'est guère ici représentée toutefois que par de rares plantes grasses et piquantes, de non moins rares épineux, et quelques acacias nains déployés en forme de parasol. Cette maigre verdure, spécialement celle des acacias, est particulièrement goûtée, sans doute faute de mieux, par les chèvres du crû, que nous voyons juchées dans la ramure, comme chez nous les corbeaux, et broutant.

De place en place, nous rencontrons une de ces tentes faites de bois recourbés en arceaux et plantés dans le sol, recouverts de nattes tressées à l'aide de feuilles de palmiers douros découpées en lanières.Ces nattes sont épinglées entre elles avec des épines.

Une rangée de pierres, disposées tout autour de la tente, consolide sa base, qui est de forme ovale, et dont les dimensions ne dépassent guère deux mètres sur quatre.

L'entrée est minuscule, et il faut presque ramper pour pénétrer à l'intérieur, où il est impossible de se tenir debout, la hauteur oscillant généralement entre un mètre et un mètre Clinquante.

On le voit, les tentes danakil ne sont guère plus spacieuses que celles qu'emportent sur leur dos, chez nous, les jeunes gens amateurs de camping.

En Somalie, ces tentes, très faciles et rapides, elles aussi à monter et démonter, sont transportées sur le dos des chameaux, avec le modeste mobilier qui, lorsqu'elles sont dressées en encombre l’intérieur: nattes, appuie-tête, outres en peaux de chèvres, récipients en bois ou ,en vannerie, calebasses et pilons...

GAETAN FOUQUET Mer Rouge1946


Les Villes
.: Djibouti
.: Tadjoura
.: Obock
.: Ali Sabieh
.: Dikhil
.: Yoboki
.: HolHol
A Visiter !
Voter pour ce site !


 
 
 
- Copyright © 2000-2001 djibsystem - Webmaster : David-pierre Roi - avec l'aide d'ERIC LAFFORGUE