Retour vers la page de démarrage de Djibouti Online...  
 

.: Le Gouvernement
.: Les Ministères
.: L'Administration
.: Les Banques
.: Les Transports
.: Le Port
.: L'aéroport
.: Les Hotels
.: Les Restaurants
.: Le commerce
.: Invertir DJIBOUTI

Patrimoine
.: Histoire
.: Géographie
.: Culture
.: Traditions
.: Architecture
.: Artisanat
.: Les Arlats
.: L'éducation
Djibouti On-line
.: Annuaire
.: Forum Djibouti
.: Sondage
.: Recommander
.: en Favoris ?
.: Liens
.: Contact

Histoire

de la République de Djibouti

_________________________

En 1839, les Anglais s'installent à Aden. Pour contrebalancer leur présence, les Français signent le 11 mai 1862, à Paris,un traité d'alliance et d'amitié avec les sultans afars qui leur cèdent le mouillage d'Obock, dans le détroit de Bab el Mandeb,pour la somme de 10 000 thalers. A cette occasion, les émissairesafars furent reçus en grande pompe dans les salons de Napoléon III.

 Le 17 novembre 1869 voit l'inauguration du canal de Suez. Malgré l'importance nouvelle qui en découle pour les rivages de la mer Rouge,la France ne se préoccupe pas de sa nouvelle colonie.

Plongée dans la tourmente d'une guerre européenne, elle ne s'émeut pas de la volonté expansionniste de l'Egypte d'Ismaël Pacha et songe même, en 1873, lui céder Obock, le ministère de la marine déclarant ne voir aucun intérêt à la conservation de ce territoire. Situation politique confuse, car des concessions sont en même temps accordés à des commerçants français par le ministère des Colonies. Pour les anglais, par contre, les enjeux politiques et commerciaux ont été clairs très tôt. Et ils observent avec attention les Égyptiens installer des fortins à Massawa, Zeïla, Tadjourah, Boulhar et Berbera. L'empereur d'Ethiopie Johannés réussit tant bien que mal à contenir les armées du khédive Ismaël Pacha. Mais l'émirat de Harar est écrasé, puis gouverné par un pacha.

 Il était une fois Djibouti...

Avec l'affaire du Tonkin et la guerre franco-chinoise de 1883-1885, puis les premières opérations de Madagascar,l'administration française décide d'installer un dépôt de charbon à Obock pour approvisionner les navires de l'Etat, en se passant des services des anglais à Aden.

En 1883, Léonce Lagarde est nommé commissaire du gouvernement. Il se met en devoir d'établir une souveraineté française sur les sultanats voisins du nord, tandis qu'au sud des traités sont signés avec les notables issas.

En juillet 1885, Obock compte 800 habitants, en 1886 il y en a deux mille. Nommé gouverneur, Lagarde poursuit sa politique de consolidation des positions françaises face aux concurrents anglais. Il cherche notamment l'appui du puissant roi éthiopien Ménélik et abandonne Obock, peu favorable à la navigation, pour créer Djibouti, de manière à concurrencer Zeïla, porte de Harar.


Les Villes
.: Djibouti
.: Tadjoura
.: Obock
.: Ali Sabieh
.: Dikhil
.: Yoboki
.: HolHol
A Visiter !
Voter pour ce site !


 
 
 
- Copyright © 2000-2001 djibsystem - Webmaster : David-pierre Roi - avec l'aide d'ERIC LAFFORGUE