Mont-Saint-Michel - îlot rocheux à l'embouchure du Couesnon Imprimer
(0 votes, average 0 out of 5)
Patrimoine - Patrimoine du monde
Le Mont-Saint-Michel est un îlot rocheux à l'embouchure du Couesnon sur lequel a été construit un sanctuaire en l'honneur de l'archange saint Michel. Son nom ancien est « Mont-Saint-Michel au péril de la mer » (Mons Sancti Michaeli in periculo mari)
Cet îlot abrite également la commune du Mont-Saint-Michel, qui fait partie du canton de Pontorson.

Elle fait partie du département français de la Manche, dans la région de Basse-Normandie.

Ce village (50 habitants, les Montois, en 1999) implanté depuis 708, s'est développé à l'ombre de son abbaye médiévale, dite La Merveille, vivant des pélerinages et à présent du tourisme.

L'architecture prodigieuse du Mont-Saint-Michel et sa baie en font le site touristique le plus fréquenté de Normandie et un des premiers de France avec quelque 3 200 000 visiteurs chaque année.

Une statue de saint Michel placée au sommet de l'église abbatiale culmine à 170 mètres au dessus du rivage.

Classé monument historique en 1987, le site figure depuis 1979 sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.



Les Environs du mont saint Michel

La baie présente la particularité d'être pratiquement plate et donc sujette à l'envasement (sables mouvants).

Conjuguée à une amplitude de marée exceptionnelle, cette configuration fait que la mer y monte rapidement, quoique moins vite que la fameuse vitesse d'un cheval au galop, occasionnant parfois des noyades.

La digue d'accès, construite au XIXe siècle aggrave encore l'ensablement naturel de la baie, au point que le mont pourrait cesser d'être une île.

Des aménagements sont prévus pour remédier à cette situation.

Le Mont-Saint-Michel se situe à l'embouchure du Couesnon, frontière naturelle séparant la Normandie de la Bretagne.

Côté terre, des aménagements de digues datant du règne de la duchesse Anne de Bretagne ont permis jusqu'à aujourd'hui de gagner sur la mer des terrains consacrés à l'agriculture et à l'élevage (dont celui des ovins, qualifiés de moutons de pré-salé).

Côté Bretagne, on trouve les villes de Cancale et de Saint-Malo ; côté Normandie, les villes de Granville et d'Avranches.


Une anecdote locale fait considérer que le Mont-Saint-Michel était breton jusqu'à ce que le lit du Couesnon change et le fasse devenir normand, alors que l'histoire de sa fondation est plus liée à la Normandie.