Magazine Culturel Breton      


Oum Kalthoum - surnommée El Sett (la Dame) - Egypte
(0 votes, average 0 out of 5)
Musique - Musiques du monde
 Oum Kalthoum - Oum Kalthoum (Oum Kalthoum Ibrahim al-Sayyid al-Baltaji) - noté aussi Oum Kalsoum - est née le 4 mai (?) 1904 à Tmaïe El Zahayira (Égypte) et est décédée le 3 février 1975 au Caire (Égypte). Très jeune, la petite fille montre des talents de chanteuse exeptionnels, au point qu'à 12 ans son père la fait entrer - déguisée en garçon - dans la petite troupe de cheikhs qu'il dirige. À 16 ans, elle est remarquée par un chanteur alors très célèbre, Cheikh Abou El Ala Mohamed et par un joueur de luth, Zakaria Ahmed, tous deux l'invitant à les accompagner au Caire.

Elle attendra d'avoir atteint l'âge de 23 ans avant de répondre à l'invitation et de se produire - toujours habillée en garçon - dans de petits théâtres, fuyant soigneusement toute mondanité ou vie de bohème.


Très vite, deux rencontres déterminent sa vie. Celle de Ahmed Rami tout d'abord, un poète qui lui écrira 137 chansons et l'initiera à la littérature française qu'il a étudiée à la Sorbonne.

Un autre artiste, Mohamed El Kasabji - virtuose du luth quant à lui - lui trouve un théâtre, le Palais du Théâtre arabe, l'occasion pour Oum Kalthoum de premiers grands succès (L'amoureux est trahi par ses yeux).

En 1932, sa notoriété est telle qu'elle entame sa première tournée orientale : Damas, Bagdad, Beyrouth, Tripoli... célébrité qui lui permet également, en 1948, de rencontrer Nasser qui ne cache rien de son admiration et qui officialise en quelque sorte l'amour de l'Égypte pour la chanteuse - amour réciproque puisque Oum Kalthoum donnera de nombreuses preuves de son patriotisme.


Parallèlement à sa carrière de chanteuse, elle s'essaie au cinéma (Weddad, 1936 ; Le Chant de l'espoir, 1937 ; Dananir, 1940 ; Aïda, 1942 ; Sallama, 1945 et Fatima, 1947) mais délaisse assez vite le septième art, le face à face émotif avec le public lui faisant cruellement défaut.


En 1953, elle épouse un homme qu'elle respecte et admire, son médecin depuis de nombreuses années Hassen El Hafnaoui, en prenant soin d'inclure tout de même la clause du « pouvoir à la dame » - qui lui permettrait de prendre elle-même la décision du divorce le cas échéant.


Multipliant les concerts internationaux (elle vient en France à l'Olympia en 1967 et De Gaulle lui envoie un télégramme de félicitation), celle que l'on surnomme El Sett (la Dame) commence à souffrir de graves crises de néphrite.


En 1972, elle donne son dernier concert au Palais du Nil et les examens qu'elle pratique à Londres montrent qu'elle est inopérable.

Aux États-Unis d'Amérique où son mari la conduit, elle bénéficie un temps des avancées pharmaceutiques mais en 1975, rentrée au pays, une crise très importante la contraint à l'hospitalisation.

La population de son petit village natal du delta psalmodie toute la journée le Coran mais Oum Kalthoum s'éteint à l'hôpital le 3 février 1975.

Elle est enterrée à la Cité des Morts, au Caire.
Hits
Rétrolien(0)
Commentaires (0)Add Comment
Ecrivez un commentaire
 
 
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur
 

security image
Entrez les caractères affichés


busy
 
Plus d'articles :

» Le rêve de l'Aborigène

Le Rêve de l'Aborigène est le premier festival français dédié aux trois instruments ancestraux que sont le didgeridoo, la guimbarde et le chant diphonique. Ces trois instruments ont en commun un appel...

» L’âme des celtes a désormais un prénom… Frédérique

L’âme des celtes a désormais un prénom… Frédérique Découvrez "Irish Ties"… l’album émotion d’une artiste authentique. Pour la sortie de l’album...

» Myrdhin - Activiste pour la renaissance de la harpe celtique

Myrdhin - Né en Haute-Bretagne d'une famille cornouaillaise, Myrdhin est une des chevilles ouvrières de la renaissance de la harpe celtique en Bretagne. Il se fait applaudir en solo ou avec le trio An Delen Dir tant en France...

» Régis Huiban Quartet Jam-session bretonne

A l’instar d’un certain Gus Viseur, inventeur du style jazz-musette, Régis Huiban s’évade, sort du carcan traditionnel et donne la part belle à l’improvisation. Inventif et audacieux,...

» Le festival de Lanvellec est un festival de musique ancienne

Le festival de Lanvellec est un festival de musique ancienne,des concerts exceptionnels dans les hauts lieux du patrimoine de la région du Trégor, des musiciens prestigieux de renommée internationale, une passion pour...

» Gad Elmaleh et Morcheeba à l'affiche des Vieilles Charrues

Le programme 2008 des Vieilles Charrues est désormais complet. L'acteur et humoriste Gad Elmaleh et le trio anglais Morcheeba viennent enrichir une affiche déjà exceptionnelle, forte de 90 groupes. L'association est...

» Association les vieilles charrues - Festival des vieilles charrues

Association les vieilles charrues - Festival des vieilles charrues - 1992, l'histoire commence à Landeleau. La cité de Brest attire vers son port l'ensemble des regards pour le rassemblement des Vieux Gréements... Du...

» Le Bagad Men Ha Tan - « Doue Lann »

Au printemps 98, le Bagad Men Ha Tan sort le CD « Doue Lann » (L’OZ PRODUCTION – L’OZ 21 – distrib. naïve) avec le contrebassiste Henri Texier. Les musiques écrites par Pierrick Tanguy rendent hommage...

» Musiciens Saint Malo - L'Dawa Le Groupe

Chez L’Dawa, on rentre les uns après les autres ! Alors que, depuis plusieurs mois Gerome et Erwann (bassiste) sévissent dans un duo rigolo-destroy (guitare chant, batterie au pied, basse chœurs), quelques futurs morceaux...

» Le Dub - invention géniale de l'ingénieur du son King Tubby

Le Dub est un genre musical issu du reggae. La face expérimentale du reggae jamaïcain, devenu un genre indépendant dans les années 1980-1990.À l'origine, dans les années 1970, le "dub" se trouvait sur la face B des 45 tours de reggae.

Copyright © 1999 - 2019 ArtOuest. Site Web Breton par les Editions BonjourChezVous 
Guides Bretagne : Annuaire | Location Vacances | Tourisme   Portail de la culture par le ministere de la culture et de la communication   RSS 2.0