Magazine Culturel Breton      


La Légende de la Roche aux Fées - Bretagne mystérieuse
(0 votes, average 0 out of 5)
Littérature - Légende bretonne
 La Légende de la Roche-aux-Fées - Les fées, au temps où elles vivaient, honoraient après leur mort ceux qui avaient fait quelque bien pendant leur vie, et bâtissaient des grottes indestructibles pour mettre leurs cendres à l'abri de la malveillance et de la destruction du temps, et dans lesquelles elles venaient la nuit causer avec les morts.
Et l'on dit que leur influence bienfaitrice répandait dans la contrée un charme indéfinissable, en même temps que l'abondance et la prospérité.

C'est dans ce but et dans ces féeriques intentions qu'elles bâtirent la Roche-aux-Fées que nous avons dans un de nos champs.

Ces fées, dit-on, se partagèrent le travail : quelques-unes d'entre elles restèrent au lieu où devait s'élever le monument, en préparaient les plans et l'édifiaient ; les autres, en même temps, tout en se livrant à des travaux d'aiguille, allaient dans la forêt du Theil, chargeaient leurs tabliers de pierres et les apportaient à leurs compagnes ouvrières, qui les mettaient en oeuvre.

Mais elles ne comptèrent pas à l'avance ce qu'il leur en fallait.


Or, il advint que le monument était terminé et que les fées pourvoyeuses étaient en route, apportant de nouveaux matériaux ; mais, averties que leurs matériaux étaient inutiles, elles dénouèrent leurs tabliers, les déposèrent là où elles étaient quand l'avertissement leur parvint.

Or, il y en avait dans la lande Marie ; il y en avait près de Rétiers ; il y en avait à Riche-bourg et dans la forêt du Theil.

De là vient qu'on trouve dans tous ces endroits des pierres de même nature et provenant du même lieu que celles qui forment notre Roche-aux-Fées.

Depuis longtemps les fées ont malheureusement disparu ; mais le monument est resté.

Dans la nuit, quand la bise souffle au-dehors, on entend comme des plaintes dans la Roche-aux-Fées, et l'on dit que ce sont là les morts qui reposent là qui appellent les fées protectrices, et que ces plaintes se renouvelleront jusqu'à ce qu'elles soient revenues.



Extrait de "Histoires et Légendes de la Bretagne Mystérieuse", de G. Kogan aux éditions "Aux quais de Paris"
Hits
Rétrolien(0)
Commentaires (0)Add Comment
Ecrivez un commentaire
 
 
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur
 

security image
Entrez les caractères affichés


busy
 
Plus d'articles :

» Françoise Sagan - écrivaine exceptionnelle Nouvelle Vague

Françoise Sagan - Françoise Sagan au civil Françoise Quoirez née le 21 juin 1935 à Cajarc (Lot) et décédée le 24 septembre 2004 à l'hôpital de Honfleur (Calvados) d'une...

» Edgar Allan Poe, précurseur science-fiction & fantastastique

Edgar Allan Poe (19 janvier 1809 - 7 octobre 1849), est un écrivain américain, poète, romancier et nouvelliste du XIXe siècle. Il a aussi travaillé comme critique littéraire et éditeur bien qu'il...

» Pierre de Ronsard - une gloire et une popularité infaillible

Pierre de Ronsard (11 septembre 1524–décembre 1585) est un écrivain et poète français du XVIe siècle. Il était surnommé « le prince des poètes ». Il est né au...

» Fantastique, Entre les genres du merveilleux et de l'étrange

Le fantastique est un genre littéraire basé sur la fiction, racontant l'intrusion du surnaturel dans un cadre réaliste, autrement dit l'apparition de faits inexpliqués et théoriquement inexplicables dans un...

» La chanson de geste - un récit versifié sur des légendes !

La chanson de geste désigne un récit versifié (un long poème) en décasyllabes ou, plus tardivement, en alexandrins, assonancés regroupés en laisses (longues strophes de taille variable) relatant des...

» Émile Zola - le grand chef de file du naturalisme - E. ZOLA

Émile Zola, écrivain français (Paris, 2 avril 1840 - Paris, 29 septembre 1902), est considéré comme le chef de file du naturalisme.Il a joué un grand rôle dans la révision du procès...

» Ou la terre devient de l or - Légende de bretagne

Deux Bretons insulaires, le mari Glaudan et la femme Galoguen avaient vu leur barque séparée par la tempête de la flottille à laquelle ils appartenaient.... Le vent s'étant calmé, ils vinrent...

» Paul Verlaine demande à la poésie d'être un chant discret !

Paul Verlaine est un poète français, né à Metz le 30 mars 1844 et mort à Paris le 8 janvier 1896.La famille de Verlaine appartient à la petite bourgeoisie : son père, comme celui de Rimbaud, est...

» Le Festival Livre et Art 2004 au Lieu Unique a Nantes

Pour la 5e année consécutive, le lieu unique ouvre ses portes à la plus grande librairie d'art de France. 15 000 ouvrages y seront présentés et mis à disposition du public pendant les 5 jours du...

» Etonnants Voyageurs Saint-Malo 2008

Jusqu’ici nous pensions essentiellement le monde dans les catégories du stable : état/nation, territoires, frontières, opposition intérieur/extérieur, communautés, familles, identité. Il se...

Copyright © 1999 - 2018 ArtOuest. Site Web Breton par les Editions BonjourChezVous 
Guides Bretagne : Annuaire | Location Vacances | Tourisme   Portail de la culture par le ministere de la culture et de la communication   RSS 2.0