Magazine Culturel Breton      


Rennes - Roazhon, ville capitale
(0 votes, average 0 out of 5)
Tourisme - Ille et Vilaine
 Autour de la cathédrale, le coeur primitif est marqué par l'influence médiévale : anciens remparts avec tours et portes, ruelles et placettes dont le tracé rapelle l'ovale de la cité gallo-romaine, maisons à pans de bois et encorbellements ( XVIè - XVIIIè siècles.)
Il contraste avec le centre actuel, légèrement plus à l'Est, reconstruit entièrement, après le gigantesque incendie de 1720, sur un plan rectiligne. Sobre, mais élégant avec ses grands hotels de pierre, ce dernier s'organiseautour de deux place royales : la place du parlement au somptueux palais XVIIè siècle, peint et doré à la mode vénitienne, et la place de la Mairie. Le quartier des anciennes abbayes, prolongement oriental de la ville du XVIIIè siècle, en a l'aspect, avec moins de rigueur. Préservé partiellement de l'incendie, celui-ci mèle les types d'architecture, les partis d'urbanisme. Fortement marqué par l'influence religieuse, il a conservé une certaine tranquilité que renforce la présence des jardins, du Thabor en particulier.



Ce trait ajouté à la présence d'un relief plus accusé en fait le lieu priviligié de résidence des autorités civiles, religieuse et militaire de la ville. La "ville basse" au Sud de la vilaine, moins aérée,recèle entre des ensembles construits aux XIXè et XXè siècles, quelques rues anciennes, vivantes, colorées,aux maisons à pans de bois et quelques monuments à l'aspect plus austère. Au Nord-Nord-Ouest, à l'emplacement des anciens faubourgs, les places sont multiples, tantôt vastes espaces ouverts, telles les Lices, tantôt lieux plus intimistes, relièes entre elles par des ruelles pittoresques, ouvrant sur des cours intérieures à loggias et escaliers.

Les anciennes demeures nobles ou bourgeoises alternent avec les maisons à pignon ou à lucarne, la pierre avec le pisé ou le bois. Jusqu'à la révolution la ville marqua son indépendance face au pouvoir royal, les épisodes les plus connus étant, en 1675, la révolte des bonnets rouges qui s'étendit à toute la Bretagne et valut l'éxile du parlement pendant 20 ans à Vannes, et l'affaire qui opposa, à partir de 1765, le procureur général de la Chalotais à l'intendant de Bretagne, le Duc d'Aiguillon. La capitale bretonne, d'où partirent les prémices de la révolution, choisit le parti de la république.

Au cours du XIXè siècle, Rennes renforça sa vocation administrative et commerciale. Durant les trente dernières années, elle est devenue le premier centre universitaire de l'Ouest et un grand centre de recherche scientifique et technologique et elle affirme une dimension industrielle fondée sur l'automobile, l'électronique, l'informatique, la communication et l'agro-alimentaire. La ville est devenue un chantier permanent où la rénovation des quartiers anciens va de pair avec la création de nouveaux quartiers à l'architecture résolument contemporaine et rythmés par de nombreux espaces verts.

Quel chemin parcouru depuis des années 1900 où un chroniqueur écrivait : " Rennes est une capitale, mais c'est une capitale toute simple et toute campagnarde. Ses anciens faubourgs de torchis qui sentent le cidre, la charcuterie et la galette, la relie directement aux première fermes".


En 1988, Rennes est classée première au palmarès du dynamisme des villes françaises !
Hits
Rétrolien(0)
Commentaires (0)Add Comment
Ecrivez un commentaire
 
 
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur
 

security image
Entrez les caractères affichés


busy
 
Plus d'articles :

» Cancale la perle de la cote d'emeraude

Perle de la cote d'émeraude, Cancale est un petit port breton accroché a sa pointe rocheuse. C'est aussi une station balnéaire de charme classée en 1994 parmi les 100 sites remarquable du gout de france pour la...

» Châteaubriant - forteresse chargée de défendre la Bretagne !

Châteaubriant est une commune française, située dans le département de la Loire-Atlantique et la région Pays de la Loire. Ses habitants sont les castelbriantais. 

» Bécherel, citée de caractère, et aussi la cité du livre

Bécherel, petite citée de caractère, et aussi la cité du livre. La vieille ville offre un bel ensemble de maisons anciennes (16ème , 17èmeet 18ème siècle), témoin de...

» Pont-Aven - Des artistes à la recherche de la muse bretonne

Pont-Aven ( école de ) : Nom donné à un groupe de peintres qui ont travaillé à Pont-Aven (Finistère) à la fin du XIXe siècle. Fréquentée dès les années 1870 par de...

» Les Côtes-d'Armor (22) signifiant « Côtes des bords de mer »

Les Côtes-d'Armor (22) Ce département tire son nom du mot breton Armor, qui désigne la côte, par opposition à l'Arcoat, la forêt, et de son ancien nom, les Côtes-du-Nord.

» Abbaye Saint-Sauveur de Redon - Ille et Vilaine - BZH

Abbaye Saint-Sauveur de Redon - Le monastère Saint-Sauveur de Redon est fondé en 832 et reconnu le 18 juin 832 par Nominoë. 

» La cathédrale Saint-Corentin à Quimper - Finistère

La cathédrale Saint‑Corentin à Quimper fut édifiée sur un ancien sanctuaire roman, l'église Notre‑Dame (XIe s.).Elle est une des trois plus anciennes cathédrales gothiques de Bretagne, avec...

» Le domaine de Trevarez - Foyer de la féodalité médiévale

Le domaine de Trevarez - Foyer inébranlable de la féodalité médiévale pendant des siècles et jusqu'à la Révolution, le domaine de Trévarez voit se succéder de nombreux...

» Quatre saisons dans la même journée : La Bretagne

Terre romantique s'il en est, la patrie de l'écrivain Chateaubriand (1768-1848) conjugue aujourd'hui son génie des lieux et des êtres à tous les temps du tourisme. Ne nous y trompons pas, la Bretagne a...

» Saint-Méloir des Ondes - Spectacle des souffleurs de verre

La situation géographique de la commune, au coeur du clos Poulet, a permis d'implanter le Marché au Cadran, où transite 80 % de la production de légumes de la côte d'émeraude : choux fleurs, pommes de...

Copyright © 1999 - 2019 ArtOuest. Site Web Breton par les Editions BonjourChezVous 
Guides Bretagne : Annuaire | Location Vacances | Tourisme   Portail de la culture par le ministere de la culture et de la communication   RSS 2.0