Magazine Culturel Breton      


Les petites cités de caractère
(0 votes, average 0 out of 5)
Patrimoine - Histoire de Bretagne
 Les petites cités de caractère figurent, sans conteste, au rang des destinations les plus prestigieuses de la péninsule armoricaine, de ces hauts lieux du " finisterre " de l'Europe, à découvrir impérativement pour appréhender l'identité bretonne. Déjà, leurs sites originels sont forts : escarpements et éperons, propices aux " roches fortes " ; confluences et fonds d'estuaire, points d'échanges naturels entre terroirs, entre univers de la terre et de la mer ; promontoires et terrasses, havres de méditation et de contemplation au dessus des marais salés et des tourbières, des plaines et des vallées opulantes. Appels irrésistibles pour les guerriers, les marchands ou les clercs fondateurs en ces temps immémoriaux.

Les Petites cités de Caractères sont, aussi et surtout, des sites construits, façonnés au fil des générations par des communautés d'Hommes en fonction de leurs activités, leur créativité, de leur goût ; des ensembles homogènes mariant harmonieusement styles et types d'architecture ; des espaces privilégiés où se sont forgées l'histoire et l'identité bretonne. Lieux de mémoire qu'habitent encore la marque du génie, le souffle de l'esprit ; portes ouvertes sur les rives du temps.



Pays de marins et de terriens, la Bretagne est peu connue pour sa tradition urbaine originale et diversifiée, puisqu'on pas moins de quatre générations de villes :

- Les villes de l'époque gallo-romaine, dont il ne reste que trois agglomérations d'importance à avoir conservé en permanence le statut de ville depuis leur origine, Nantes, Rennes et Vannes ;

- Les villes religieuses, nées autour de monastères fondés au Haut moyen-age par des emmigrants bretons, et dont il ne subsiste, au Nord, que les villes des Abbayes évêchés, au sud, que les villes portuaires liées au trafic du sel ou à un ermitage ;

- Les villes féodales, fondées près d'un chateau après l'an mil et associant seigneurs, moines, et artisans, ceux qui combattent, ceux qui prient et ceux qui travaillent ;

- Les villes côtières, stations balnéaires ou port de pêche du 19 ème siècle, mais parfois plus anciennes, apparues avec les grandes découvertes qui necessitaient des ports en eaux plus profondes que les fonds d'estuaire, sites traditionnels d'implantation de villes bretonnes.

Toute ces cités renaissent sous l'ancien régime avec l'essor de l'industrie de la Toile : fil, drap, toile à voile.
Plus lieux de négoce que de production d'une industrie surtout rurale, les villes se parent de constructions en Pierre, matériau à la mode, imposé par la sécurité, et souvent extrait des châteaux-forts déchus ou des enceintes de villes devenues inutiles.

Les conflits avec l'angleterre, l'importation du coton et la montée de l'industrie mécanique au 19 ème siècle, associée à la disparition de la marine à voile, entraînent la chute irrémédiable de nombreuses villes.
Hits
Rétrolien(0)
Commentaires (0)Add Comment
Ecrivez un commentaire
 
 
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur
 

security image
Entrez les caractères affichés


busy
 
Plus d'articles :

» Festival le nombril du monde à Pougne-Hérisson

Grâce aux efforts redoublés des ombilicologues, les histoires reviennent enfin à Pougne-Hérisson. Soirées, festivals et raouts réjouissants ! Amoureux du joli mot, de la pataphysique et de la douceur de vivre...

» Brest 2008 - Un final en apothéose !

C’est toujours empreint de nostalgie le départ de bateau et quand il s’agit de près de 2000 unités, on imagine sans mal, l’incroyable émotion que suscitent ces largages d’amarres, ce matin, au son...

» Le jeu du Boultenn - Boules et bille de bois

Outre le fait que ce jeu fusse surtout et soit encore pratiqué dans le Trégor et la Cornouaille à l'occasion de festivités, son origine exacte demeure quelque peu mystérieuse... Est-il un pur produit...

» Architecture Baroque - Art du bizarre sous toutes ses formes

Le mot baroque dont l'étymologie portugaise signifie bizarre (désignant des perles aux formes irrégulières) est compris aujourd'hui comme qualifiant l'art de la période qui commence en Italie lors de la...

» Brest 2004 - fete internationale de la mer et des marins

Tous les quatre ans, la grande fête de Brest rassemble une extraordinaire flottille de quelques 2000 voiliers traditionnels venus de 30 nations différentes, du petit misainier breton au prestigieux trois-mât barque, du yacht...

» Le Musée de Bretagne à Rennes Roazhon

Le Musée de Bretagne est situé à Rennes le long des quais de la Vilaine, à proximité du centre historique, le musée est installé au rez-de-chaussée d’un bâtiment du XIXe...

» Les villes castrales de Bretagne

La troisième génération de villes bretonnes coïncident avec la montée de la féodalité, l'éclatement de pouvoir ducal et des trois contes de Nantes, Rennes ou de Cornoaille au profit de leurs...

» Le Musée de la Résistance Bretonne

Le Musée de la Résistance Bretonne - un incontournable rendez vous avec l'histoire. Saint-Marcel, dans les Landes de Lanvaux, a abrité le plus grand maquis breton, où s’est déroulé le 18 Juin 1944, un combat mémorable de l’histoire de la...

» Brest 2008 : Dernière ligne droite avant la fête…

À 100 jours de Brest 2008, c’était l’occasion pour François Cuillandre et l’équipe de Brest 2008 de faire le point lors d’une conférence de presse, sur l’avancée des...

» Breton léonard - dialecte breton qui se parle dans le Léon

Breton léonard - Le breton léonard est le dialecte du breton qui se parle dans le Léon.Le léonardTraditionnellement, le Léon est la « terre des prêtres » car nombre des prêtres qui...

Copyright © 1999 - 2018 ArtOuest. Site Web Breton par les Editions BonjourChezVous 
Guides Bretagne : Annuaire | Location Vacances | Tourisme   Portail de la culture par le ministere de la culture et de la communication   RSS 2.0