Magazine Culturel Breton      


Locronan, "lieu de Ronan" - Histoire de Saint Ronan - 29
(5 votes, average 3.00 out of 5)
Tourisme - Finistere
 Locronan, "lieu de Ronan" Saint Ronan, moine irlandais, arriva vers le 10 éme siècle en pays de Léon puis s'installa dans la foret de Névet, proche du bourg actuel. Aprés sa mort, près de Lamballe, deux boeufs auraient rapporté son corps à l'endroit ou s'élève l'église actuelle.
La troménie de Locronan a lieu début juillet.

Ce tour processionnel d'anciennes terres monastiques (en breton : tro minihi) se déroule, selon un rythme sexennal, en Cornouaille armoricaine, sur le site d'une cité ciselée dans le granite, là où les derniers contreforts de la montagne noire et le Ménez Hom enserrent la baie de Douarnenez.

On y vient de loin en pèlerinage et il constitue en lui-même un pèlerinage. A la différence les fêtes religieuses ou pardons de Basse-Bretagne, il n'a jamais été accompagné d'une fête profane, de jeux, voire de danses.

Il se vit comme une démarche de foi. Les diverses processions paroissiales ou rassemblements qui se déroulent quotidiennement durant cette semaine, au petit jour ou à l'approche de la nuit, sans costumes ni bannières et sans spectateurs, en sont le meilleur témoignage.

Pour quelques jours ... ou quelques heures, prenez vous pour un Officier du Roi venu passer quelques jours à Locronan pour y faire provision de bonnes toiles de chanvre pour les vaisseaux de Sa Majesté, pour un grand armateur de la Compagnie des Indes venu gréer ses caravelles en partance pour le nouveau monde, pour un pèlerin de Monsieur Saint Ronan venu de fort loin lui demander "hoir et lignée", ou le remercier de vous avoir enfin accordé cet héritier tant attendu...ou encore votre navire, en provenance d'Espagne, a atteint hier le port de Brest, et vous venez de descendre de la diligence qui, par le coche d'eau, et ensuite la Lieue de Grève, vous a permis d'atteindre notre cité...

Au croisement de deux anciennes voies romaines et classée monument historique, la grande place est le cœur de Locronan. Autour de l'église, le superbe alignement de 14 maisons aux façades de granit compose un ensemble architectural unique en Bretagne.
Ces demeures XVIIe et XVIIIe témoignent de la richesse des notables et des marchands de toile qui les firent édifier (Bureau des Toiles, Hôtel de la Compagnie des Indes...). Le puits communal était autrefois la seule source d'eau potable de la cité.

L'église priorale Saint Ronan. Elle fut édifiée "en forme de cathédrale" sur la grande place entre 1425 et 1480 grâce aux donations des Ducs de Bretagne. Sa flèche, foudroyée par trois fois, fut définitivement démolie en 1808.
A visiter absolument pour sa chaire, ses retables et ses vitraux. La légende de Ronan raconte les démêlés du saint avec la Keben.


Le Penity. Cette chapelle attenante à l'église, renferme le tombeau de St Ronan. Le saint y est représenté couché sur une dalle de pierre de Kersanton soutenue par 6 anges porteurs de blasons. Le gisant du saint bénit de la main droite et enfonce de la main gauche sa crosse dans la gueule d'un monstre.


La rue Moal est l'ancienne rue des Tisserands. Sur la droite se trouvait un petit hôpital démoli en 1862.


Notre Dame de Bonne Nouvelle (XVe). A 200m, en descendant la rue Moal, autrefois la plus animée du bourg. La chapelle possède des vitraux modernes d'Alfred Manessier. A proximité, une fontaine votive offerte par Conan (marchand toilier) en 1698 et dédiée à St Eutrope jouxte un lavoir.


Le Camp des Salles. Il s'agit d'un retranchement terroyé carolingien à 500m du bourg. Ce camp était probablement la résidence d'un haut personnage au IXe - X e siècle, peut-être Gradlon.
Hits
Rétrolien(0)
Commentaires (0)Add Comment
Ecrivez un commentaire
 
 
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur
 

security image
Entrez les caractères affichés


busy
 
Plus d'articles :

» Saint-Briac - Dénomination bretonne de la ville : Sant-Briag

Saint-Briac - Saint-Briac est une commune française, située dans le département d'Ille-et-Vilaine et la région Bretagne.En l'absence d'une demande du conseil municipal, appuyée par le conseil...

» La côte de Granit Rose - un paysage surnaturel de chaos

Erodée depuis 300 millions d’années, elle nous offre un paysage surnaturel de chaos granitiques aux formes exceptionnelles. La côte de Granit Rose s’étend sur près de 9 kilomètre. ...

» Pont-Aven - Des artistes à la recherche de la muse bretonne

Pont-Aven ( école de ) : Nom donné à un groupe de peintres qui ont travaillé à Pont-Aven (Finistère) à la fin du XIXe siècle. Fréquentée dès les années 1870 par de...

» La Pointe du Raz - C'est ici que s'acheve la Bretagne

La Pointe du Raz - Des blocs de granit et de grès taillés comme des éperons, des falaises de 60 m creusés par la furie de l'océan, la vent d'ouest qui fouette la statue de...

» Le domaine de Trevarez - Foyer de la féodalité médiévale

Le domaine de Trevarez - Foyer inébranlable de la féodalité médiévale pendant des siècles et jusqu'à la Révolution, le domaine de Trévarez voit se succéder de nombreux...

» Plouguin, une commune historique du département du Finistère

Plouguin est une commune du département du Finistère, dans la région Bretagne, en France de 2000 habitants environ. Elle est située à 20 km au nord-ouest de Brest, à 7 km de la Manche.La commune est...

» La cathédrale Saint-Corentin à Quimper - Finistère

La cathédrale Saint‑Corentin à Quimper fut édifiée sur un ancien sanctuaire roman, l'église Notre‑Dame (XIe s.).Elle est une des trois plus anciennes cathédrales gothiques de Bretagne, avec...

» Le Golfe du M0RBIHAN - une histoire et un caractère

Si le Golfe du Morbihan a donné son nom au département qui l’accueille, c’est que cette véritable mer intérieure confère à toute la région son caractère unique.Selon la...

» Tréguier ( 22 ) - un des plus illustres évêchés de Bretagne

Ville de Tréguier. Dans la cité paisible, tout converge vers la cathédrale, qui fut jusqu'à la Révolution le siège d'un des plus illustres évêchés de Bretagne.“ Vaste...

» Les Côtes-d'Armor (22) signifiant « Côtes des bords de mer »

Les Côtes-d'Armor (22) Ce département tire son nom du mot breton Armor, qui désigne la côte, par opposition à l'Arcoat, la forêt, et de son ancien nom, les Côtes-du-Nord.

Copyright © 1999 - 2019 ArtOuest. Site Web Breton par les Editions BonjourChezVous 
Guides Bretagne : Annuaire | Location Vacances | Tourisme   Portail de la culture par le ministere de la culture et de la communication   RSS 2.0