Magazine Culturel Breton      


Le bétisier des douanes Aeroportuaires
(2 votes, average 4.50 out of 5)
Littérature - Bétisier
Le bétisier des douanes Aeroportuaires

Le transport des animaux étant interdit en cabine, le chien avait été déguisé en petite fille... :-D
Ses papiers, même s'ils étaient faux, étaient parfaitement en règle

Le bagage attendait avec un air louche...

La femme était accompagnée de deux enfants de nationalité noire.

Quand nous lui avons demandé de s'expliquer, l'homme a souri comme un coupable.

Le sac que portait la femme ayant aboyé à plusieurs reprises, nous en avons conclu qu'il ne contenait pas que des vêtements comme elle le prétendait.

Le transport des animaux étant interdit en cabine, le chien avait été déguisé en petite fille...

L'ours en peluche suspect a bien été éventré par nos soins, d'où nous avons conclu qu'il ne contenait que du rembourrage légal.

L'équipe de manutention de l'aéroport nous signala à 21h15 qu'un des colis débarqué du vol Paris-Rome émettait un bruit semblable à celui d'un réveil mécanique. Vérification faite, il s'agissait en fait de plusieurs réveils mécaniques.

L'homme n'ayant pas d'argent sur lui, nous l'avons sommé de nous régler immédiatement la totalité des sommes dues au titre des taxes diverses.

Ses explications ne nous paraissant pas très claires, nous avons sommé l'homme de parler français sous peine d'amende.

L'homme est mort avant de passer les contrôles douaniers, vraisemblablement pour n'avoir pas à nous présenter ses papiers.

Plus l'homme cherchait à nous donner des explications sur son geste, plus nous avons compris qu'il ne parlait pas la même langue que nous.

La forme de sa valise nous a semblé bizarre car il s'agissait d'un sac à dos.

Faute de suspect, nous avons été obligés de relâcher les preuves.

Malgré une fouille minutieuse, nous n'avons trouvé sur l'homme que son corps.

L'homme arrivait d'Istanbul avec un grand sac de drogués de son pays.

L'homme nous a même aidé à se fouiller lui-même.

Quand nous avons compris que le bagage était rempli de vide, nous l'avons restitué immédiatement à son propriétaire.

Les jambes artificielles étaient des planques bien connues de nos équipes, nous avons donc fait démonter le bras de cette femme.

Passé aux rayons par une de nos inspectrices, la femme continuait à biper malgré sa nudité totale.

Le bagage était vide comme s'il n'y avait rien dedans.
Hits
Rétrolien(0)
Commentaires (0)Add Comment
Ecrivez un commentaire
 
 
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur
 

security image
Entrez les caractères affichés


busy
 

Actuellement sur ArtOuest

Nous avons 169 invités en ligne
Annonces de Locations de Vacances en BretagneGuide du Tourisme en Bretagne
Copyright © 1999 - 2017 ArtOuest. Site Web Breton par les Editions BonjourChezVous 
Guides Bretagne : Annuaire | Location Vacances | Tourisme   Portail de la culture par le ministere de la culture et de la communication   RSS 2.0