Al Coriana - No Life - Roman d'anticipation Imprimer
(22 votes, average 2.82 out of 5)
Littérature - Actualité littéraire

Suite à un très grave accident de moto, je suis resté dix-huit mois sur un lit d'hôpital, totalement immobilisé.
Comme je ne pouvais rien faire de mes activités habituelles, j'ai commencé à tout faire par Internet (acheter, écrire, discuter, m'informer, me divertir, jouer, parier, draguer...).
Je n'arrêtais pas de repenser à mes élèves (je suis prof d'espagnol), qui passent plus de temps sur Internet que devant la télé, à l'école ou avec leurs parents.

Pour plaisanter avec eux, je les appelle mes « No life », des « sans vie », parce qu'ils consa(...)crent tout leur temps à Internet au lieu de vivre leur vraie vie. Moi aussi avec ma jambe dans le plâtre, avec juste un écran pour communiquer avec les autres, je suis devenu un No Life !
Et puis soudain, j'ai pensé à une phrase « J'ai 35 ans depuis deux jours et ce que je viens de commettre est très grave... ». J'étais lancé.

Un homme, 35 ans, décide de changer de vie. Changer pour changer, parce qu'il a une intuition. L'intuition que le monde ne tourne pas rond. Que nous ne sommes que des marionnettes. Et il commence par aller frapper son patron... Mais le courage ne suffit pas, quand on s'en prend à ceux qui tirent les ficelles...

J'ai eu envie de raconter cette histoire parce qu'elle parle de notre futur proche, du monde « de tout à l'heure ». Et je pense que le futur proche, c'est une société où tout est privé y compris la police, où une poignée de multinationales contrôle l'ensemble des activités des citoyens-consommateurs. Dans ce monde d'hypersurveillance, les hackers (les pirates du Net) sont les derniers artistes garants des libertés individuelles.
En fait, ce que je montre avec No Life, c'est que Big Brother est sur Internet. Sauf que contrairement à Orwell, je ne me projette pas dans un monde lointain. Je parle d'aujourd'hui et de demain.
C'est ce qui fout la trouille ! Nos Big Brothers d'aujourd'hui avancent masqués, ils ne sont plus politiques, ils représentent des intérêts privés. La menace n'en est pas moins réelle !
Mais No Life, c'est avant tout un livre d'action, de rebondissements, de coups de feu. Un polar futuriste, je crois que c'est le mot juste, même si mettre les choses dans des cases, je trouve ça toujours réducteur.
Enfin, j'ai eu envie d'écrire cette histoire pour les mauvais lecteurs comme moi ! J'adore le cinéma et suis souvent déçu par certains romans et je pense que je ne suis pas le seul. Là, j'espère que les internautes vont lire un film. C'est très visuel, j'écris comme j'aimerais lire certains romans, comme si un ami vous racontait une histoire.
D'ailleurs des producteurs de cinéma ont lu « No Life » et sont très intéressés pour l'adapter au grand écran !

Notre Avis : 

Ce qui nous a tout de suite conquis dans No Life, c'est l'originalité !
Originalité dans l'histoire : un monde de demain, à la frontière entre le réel et la virtuel, mais tellement proche du nôtre que chaque situation fait sens. Une sorte de "Matrix" littéraire, qui à la fois, fait se poser des questions sur notre propre société et nous tient en haleine par le suspense, les rebondissements, les scènes d'action.